ab

Les actualités

Visite de l'ARSE sur le site de construction de la centrale de 53 MW

Le producteur indépendant ISTITHMAR WEST AFRICA a signé avec l’Etat du Niger dans le cadre du partenariat public privé, une convention de concession en BOOT d’une centrale de 112MW au pétrole brute dont 89 MW à Niamey et 23 MW à Zinder.photo 1

Cette 2e visite de contrôle  par  l’ARSE rentre donc dans le cadre du suivi de cette convention dont l’article 56 rappelle les responsabilités de l’ARSE :

 « En vertu de ses prérogatives en la matière, l’ARSE est chargée de contrôler, le respect par le cocontractant de la législation et de la règlementation applicable au sous-secteur de l’électricité, ainsi que de leurs engagements contractuels.

A ce titre, le contractant ne peut opposer un refus aux requêtes de l’ARSE pour toutes informations et documentations nécessaires pour lui permettre de s’assurer du respect de ses engagements conformément à la présente convention »

photo 2

Accueilli à leur arrivée par le Coordonnateur du Projet Monsieur Moulaye Abdourahamane, les régulateurs ont eu droit à une visite guidée ponctuée d’amples explications sur le chantier.

Au niveau de la sous station, deux des trois transformateurs de 50MVA sont déjà installés ainsi que le dispositif de raccordement. Ces transformateurs offrent un raccordement en option de 66KV pour le réseau actuel et 132KV à l’arrivée de la dorsale Nord du WAAP. photo 3

Au niveau du bâtiment devant abrité les groupes électrogènes, le revêtement est enfin prêt pour supporter les machines.

La délégation a aussi visité la salle de contrôle, le dispositif de refroidissement, la salle anti-incendie et aussi les cuves à eau et celles du combustible.  Pour le combustible, trois cuves de 500m3 sont en phase de finition, une autre cuve de stockage de 2000m3 a été négociée avec la NIGELEC pour le stockage du pétrole brut.

Avec l’approche de la période de peak de la demande en énergie, la plus grande préoccupation de l’autorité de régulation est de savoir si la centrale sera opérationnelle pour garantir la bonne continuité du service précieuse au population de cette région.

Le coordonnateur a expliqué que les six groupes de 15MVA sont déjà accostés au Ghana dont deux groupes au port de Tema et les quartes autres au port de Takoradi. Ils pèsent chacun 212 tonnes sans leurs alternateurs. Ce qui nécessite une logistique spéciale pour leur acheminement à Niamey. Le coordonnateur du projet a rassuré que toutes les dispositions ont été prises à cet effet.

Une autre préoccupation soulevée par le Directeur Général de l’ARSE est celle concernant l’approvisionnement de la centrale en pétrole brute. La situation reste toujours à clarifier.

Pour mieux apprécier l’évolution du projet l’ARSE a réclamé la transmission d’un certain nombre de document dont l’étude d’impact environnementale et le certificat de conformité environnementale que le coordonnateur dit avoir obtenue ainsi que le planing revisé des travaux.

Au terme de la visite, le Directeur Générale de l’ARSE a encouragé toute l’équipe du projet à redoubler d’effort afin de respecter les engagements contractuels de mise en service de la centrale.

REUNION DE PRISE DE CONTACT ENTRE L’AUTORITE DE REGULATION DU SECTEUR DE L’ENERGIE-ARSE ET LES ACTEURS DU SEGMENT AVAL PETROLIER

Du mardi 04 au jeudi 06 février 2020, l’Autorité de Régulation du Secteur de l’Energie, ARSE a réuni dans ses locaux les marketeurs, les distributeurs de carburants et de gaz ainsi que le syndicat des détaillants de gaz domestique.

Il était question de prendre contact avec ces différents acteurs et échanger avec eux sur la situation du sous-secteur pétrolier aval, les missions de l’ARSE dans ce domaine ainsi que les difficultés 

rencontrées.photo 1

A l’entame des réunions, le Directeur Général de l’ARSE, Monsieur Ibrahim NOMAO a présenté ses mots de bienvenue et de souhaits de bonne année 2020 à l’ensemble des acteurs présents.  

Il a ensuite présenté l’ARSE en rappelant son rôle et ses missions qui sont de réguler les activités des Sous-Secteur Electricité et Hydrocarbures Segment Aval conformément à la loi 2015-58 du 02 décembre 2015.

Il Faut rappeler que depuis son installation effective en décembre 2016, l’ARSE a eu à mener plusieurs activités dans le sous-secteur des hydrocarbures aval.photo 2

Prenant la parole, la Directrice en charge du Secteur aval pétrolier de l’ARSE, Madame BOUREIMA Aïssata-Billa ISSA a précisé les objectifs assignés à ces réunions qui sont entre autres :

  • expliquer le contexte de la création des Autorités de Régulation du Secteur de l’Energie ;
  • faire comprendre les missions du régulateur aux différents acteurs exerçant des activités régulées;
  • apporter des clarifications ou des réponses aux questions ou problèmes posés par les acteurs ;
  • échanger sur les mesures à mettre en place pour créer un cadre de collaboration fructueux entre l’ARSE et les acteurs du sous-secteur Hydrocarbures Segment Aval.photo 3

Les participants ont félicité cette initiative et demandé à l’ARSE de poursuivre ces types de consultations qu’ils trouvent fructueuses. Ils ont marqué leurs satisfactions quant à la tenue de ces rencontres. Ils disent être édifiés sur les rôles et missions de l’ARSE notamment dans la régulation du sous secteur aval pétrolier. Ils ont fait cas d’un certain nombre de préoccupations auxquelles le Directeur Général de l’ARSE promet des réponses appropriées en adéquation avec leurs droits et devoirs conformément aux textes en vigueur.

Dorénavant, l’ARSE va engager des rencontres périodiques avec les différents groupes d’acteurs du sous-secteur Hydrocarbures Segment Aval et les a rassurés qu’elle jouera en toute objectivité son rôle d’arbitre afin que l’équilibre économique soit préservé et les droits des consommateurs soient protégés.photo 4

Le Directeur Général n’a pas aussi manqué d’édifier les acteurs sur leurs droits et devoirs, les procédures de l’ARSE en matière de saisine et de traitement des plaintes, les droits des consommateurs.photo 5

Le Directeur Général a surtout insisté sur le rôle du régulateur pour une concurrence saine et loyale, la protection des intérêts des consommateurs, des opérateurs et de l’Etat.

photo 6

Rapport de Mission sur le recensement des stations service dans la région de Niamey

L’Autorité de Régulation du Secteur de l’Energie- ARSE a effectué dans la période du 11 octobre au 12 novembre 2018, une mission de recensement physique de dépôts d’hydrocarbures de 3ème classe (stations-services et dépôts de gaz) dans la communauté urbaine de Niamey.

image 1

Une mission complémentaire couvrant toute la région de Niamey a été diligentée du 16 au 30 décembre 2019.

L’Autorité de Régulation du Secteur de l’Energie - ARSÉ a, entre autres attributions, à lui conférées par la loi n°2015-58 du 02 décembre 2015 portant création, mission, organisation et fonctionnement d’une Autorité Administrative Indépendante, de :

  • veiller à l’application des textes législatifs et réglementaires régissant les sous-secteurs électricité et hydrocarbures segment-aval dans les conditions objectives, transparentes et non discriminatoires ;
  • constater les manquements à la réglementation, mettre en demeure les auteurs d’y remédier et saisir les juridictions compétentes.image 2

C’est dans ce contexte que l’ARSE au vu de la prolifération anarchique des stations-services dans la région de Niamey a estimé nécessaire de faire un état des lieux afin que les mesures adéquates soient prises.

L’objectif principal de cette mission est de faire un état des lieux complet de la situation d’anomalie constatée lors de l’implantation des stations-services dans la région de Niamey.image 3

Les objectifs spécifiques de cette mission sont :

  • Répertorier les stations toutes les stations-services avec leur positions géo-satellitaires ;
  • Relever les anomalies relatives à l’implantation des stations conformément à l’arrêté fixant les distances à respecter ;
  • Disposer d’une base de données relatives aux stations-services de la région de Niamey.image 4

La mission a répertorié trente-deux (32) nouvelles stations-services. La première mission faisait état de deux cent vingt (220) stations-services. Ce qui porte à deux cent cinquante-deux (252) stations-service dans la région de Niamey et ses alentours.

Ainsi, à la situation actuelle et antérieure, on dénombre au total :

  • quatorze (14) cas de non-respect de la distance réglementaire entre stations-services ;
  • dix-huit cas (18) ne respectant pas la distance avec les infrastructures scolaires ;
  • quatre-vingt-sept (87) dépôts de gaz logés dans les stations-services ;
  • Quatre (4) cas de stations-service ne respectant pas la distance règlementaire pour les lieux stratégiques.

Sur la base des analyses faites, l’ARSE formule les recommandations suivantes :

  1. attirer l’attention du Ministère quant au non-respect de la distance réglementaire entre stations, entre stations et lieux stratégiques, entre stations et infrastructures scolaires;
  2. prendre les dispositions par rapport aux cas non conformes recensés dans les rapports.

Aussi en termes des perspectives on peut noter :

  1. vulgariser les textes réglementant le sous-secteur hydrocarbures à travers notamment des actions de Sensibilisation et des rencontres d’échanges ;
  2. poursuivre les missions de contrôle de conformité au niveau des stations-services et des dépôts de gaz ;
  3. mener une étude sur la rentabilité des stations services pour déterminer leur viabilité.

Les investigations initiées par l’ARSÉ, se poursuivront sur l’ensemble du territoire national.

Cérémonie de Prestation du serment du DG entrant de l'ARSE (3)

Le nouveau Directeur général de l'Autorité de Régulation du Secteur de l'Energie ( ARSE), M. Ibrahim Nomao a preté serment ce lunidi 28 octobre 2019 à la Cour d'Appel de Niamey conformément aux dispositions de l'article 12 de la loi 2015-58 du 2 décembre 2015.

IMG 7686

Devant le  président de la Cour d'Appel de Niamey,M.Gayakoye Sabiou qui a présidé la cérémonie, M.Ibrahim Nomao a prononcé la formule consacrée << Je jure d'exercer mes fonctions avec honneur,probité et indépendance, de respecter les lois et règlements En cas de parjure que je subisse la rigueur de la loi >>.IMG 7681

Le Directeur général avec les membres de la Cour

presta 2

M.Ibrahim Nomao recevant les félicitations des invités