ab

Visite de l'ARSE sur le site de construction de la centrale de 53 MW

Le producteur indépendant ISTITHMAR WEST AFRICA a signé avec l’Etat du Niger dans le cadre du partenariat public privé, une convention de concession en BOOT d’une centrale de 112MW au pétrole brute dont 89 MW à Niamey et 23 MW à Zinder.photo 1

Cette 2e visite de contrôle  par  l’ARSE rentre donc dans le cadre du suivi de cette convention dont l’article 56 rappelle les responsabilités de l’ARSE :

 « En vertu de ses prérogatives en la matière, l’ARSE est chargée de contrôler, le respect par le cocontractant de la législation et de la règlementation applicable au sous-secteur de l’électricité, ainsi que de leurs engagements contractuels.

A ce titre, le contractant ne peut opposer un refus aux requêtes de l’ARSE pour toutes informations et documentations nécessaires pour lui permettre de s’assurer du respect de ses engagements conformément à la présente convention »

photo 2

Accueilli à leur arrivée par le Coordonnateur du Projet Monsieur Moulaye Abdourahamane, les régulateurs ont eu droit à une visite guidée ponctuée d’amples explications sur le chantier.

Au niveau de la sous station, deux des trois transformateurs de 50MVA sont déjà installés ainsi que le dispositif de raccordement. Ces transformateurs offrent un raccordement en option de 66KV pour le réseau actuel et 132KV à l’arrivée de la dorsale Nord du WAAP. photo 3

Au niveau du bâtiment devant abrité les groupes électrogènes, le revêtement est enfin prêt pour supporter les machines.

La délégation a aussi visité la salle de contrôle, le dispositif de refroidissement, la salle anti-incendie et aussi les cuves à eau et celles du combustible.  Pour le combustible, trois cuves de 500m3 sont en phase de finition, une autre cuve de stockage de 2000m3 a été négociée avec la NIGELEC pour le stockage du pétrole brut.

Avec l’approche de la période de peak de la demande en énergie, la plus grande préoccupation de l’autorité de régulation est de savoir si la centrale sera opérationnelle pour garantir la bonne continuité du service précieuse au population de cette région.

Le coordonnateur a expliqué que les six groupes de 15MVA sont déjà accostés au Ghana dont deux groupes au port de Tema et les quartes autres au port de Takoradi. Ils pèsent chacun 212 tonnes sans leurs alternateurs. Ce qui nécessite une logistique spéciale pour leur acheminement à Niamey. Le coordonnateur du projet a rassuré que toutes les dispositions ont été prises à cet effet.

Une autre préoccupation soulevée par le Directeur Général de l’ARSE est celle concernant l’approvisionnement de la centrale en pétrole brute. La situation reste toujours à clarifier.

Pour mieux apprécier l’évolution du projet l’ARSE a réclamé la transmission d’un certain nombre de document dont l’étude d’impact environnementale et le certificat de conformité environnementale que le coordonnateur dit avoir obtenue ainsi que le planing revisé des travaux.

Au terme de la visite, le Directeur Générale de l’ARSE a encouragé toute l’équipe du projet à redoubler d’effort afin de respecter les engagements contractuels de mise en service de la centrale.