ab

Les actualités

BARRAGE KANDADJI: REPRISE DES TRAVAUX

Le Président de la République, S.E Issoufou Mahamadou a procédé, ce mardi 26 mars 2019 sur le site du barrage de Kandadji au lancement officiel du redémarrage des travaux de ce programme multisectoriel et ambitieux pour le Niger et son Peuple.

kandadji 2

Le barrage Kandadji vise entre autres à :

  •  assurer un débit d’étiage de 120 m3 /s en vue d’atténuer la dégradation de l’écosystème du fleuve,
  •  accroitre l’accès à l’eau afin d’améliorer la sécurité alimentaire et les conditions de vie des populations à travers la mise en valeur du potentiel de terres irrigables autour de la vallée du Niger évalué à 45.000 ha,
  •  accroitre la capacité de production nationale en énergie hydroélectrique en assurant une capacité installée de 130 MW et un productible de 629 GWH/an.

L’entreprise CHINA Gezhouba Group Company Limited ( CGGC) est chargée de réaliser les travaux pour une durée de 58 mois.

VISITE de L'ARSE A LA NIGELEC

L’Autorité de Régulation du Secteur de l’Energie (ARSÉ) a entrepris, le Mardi 28 Mai 2019, une série de visites des centrales électriques NIGELEC de la ville de Niamey à l’effet d’apprécier la disponibilité des équipements de production d’énergie électrique assurant l’approvisionnement de la Zone du Fleuve.

image 1Ces visites ont conduit la délégation de l’ARSÉ, composée du Directeur Général, du Directeur Sectoriel Electricité et du Chef du Département Informatique, successivement à la Centrale de Goudel, à la Centrale de Gorou Banda et à la Centrale Niamey 2.image 2

  1. Centrale de Goudel, la délégation a constaté :

POINT DE PRESSE DE LA HALCIA SUR LA FRAUDE DES HYDROCARBURES (10)

Au cours du point de presse qu’il a animé, le Président de la Haute Autorité de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilables ( HALCIA), M.Gousmane Abdourahamane a tenu à porter à la connaissance du public des investigations menées par son Institution dans la lutte contre la corruption ; entre autres, la HALCIA s’est intéressée à l’exportation et au transit des hydrocarbures produits par la SORAZ en 2017 et 2018. Ces investigations ont concerné les axes Torodi-Kantchiari ( Burkina Faso) et Matamèye-Nigeria.halcia2 photo

Pour l’axe Torodi-Kantchiari, 904 citernes sont concernées par le reversement frauduleux du carburant sur le territoire national, avec un préjudice causé à l’Etat de l’ordre de 5 milliards de FCFA.

S’agissant de l’axe Matamèye-Nigeria, 633 citernes n’ont pas été prises en charge par le bureau de douanes de Matameye et le poste de contrôle de Dan Barto de la SONIDEP compromettant ainsi 3,5 milliards de FCFA de droits douaniers.

Il est à noter aussi que 952 numéros de fausses déclarations ont été relevés soit un manque à gagner pour l’Etat de l’ordre de 2,5 milliards de FCFA.

En ce qui concerne le Transit, il a été constaté qu’à la suite des travaux de la SORAZ intervenus en mars et avril 2018,le Ministère du Commerce a délivré 30 licences de transit à certains opérateurs économiques en vue d’approvisionner leurs clients habituels du Burkina et du Mali, les investigations révèlent que 78 camions ne seraient pas parvenus à Kantchiari,20 citernes ont déclaré des quantités inférieures à celles déclarées au bureau de douanes de Konni et 12 camions ont déclaré du gasoil en lieu et place de l’essence. Pour ce cas ,les droits éludés s’élèvent à près de 350 millions de FCFA.

C'est au total un manque à gagner de plus de 11 Milliards de F CFA pour l'Etat du Niger  dans le secteur des hydrocarbures....               Lire la suite